Eloge du Colonel Jacky Simonnet

president (2)

Représentant du préfet, officiers généraux, officiers d’active et retraités, membres de l’ANOCR, compagnons de l’ONM, anciens combattants, Ranvillais et amis, nous sommes réunis en  l’église de Ranville pour adresser un ultime adieu au colonel Jacky Simonnet.

C’est l’ami, celui qui a été son vice-président de l’ANOCR qui va parler en leur nom pour s’adresser à sa famille, pour lui exprimer notre tristesse et l’assurance du souvenir que nous garderons de lui.

 

Jacky Simonnet est né le 20 septembre 1947, à Versainville (Calvados). Très jeune, il entre dans le monde du travail, par le biais des filières commerces, ventes, représentations. Peu enclin à exercer ce type de profession, leur préférant l’action et la pratique sportive, c’est vers l’armée de terre qu’il s’oriente.

a967, il souscrit un engagement au titre du 164ème régiment d’infanterie, à Verdun. Rapidement détecté par sa hiérarchie, il présente le concours et intègre l’école nationale des sous-officiers à Saint-Maixent (Deux-Sèvres), puis celle d’application de l’infanterie à Montpellier. Il est nommé au grade de sergent le 1er novembre 1967. Dirigé vers la spécialité « transmissions » en 1968, il suit la formation à l’école militaire interarmées des transmissions à Agen.

A l’issue, il rejoint sa première affectation en unité au 67ème régiment d’infanterie à Soissons (Aisne), en qualité de sous-officier transmission. Il y est promu au grade de sergent-chef le 1er janvier 1971.

En 1972, il quitte les plaines Picardes pour la haute montagne et rejoint le 159ème régiment d’infanterie alpine à Briançon (Hautes Alpes) pour exercer les fonctions de chef de section et d’instructeur transmissions. Le séjour dans les cimes alpestres est de courte durée. En 1974, il découvre Paris, sa banlieue et l’emploi de rédacteur au 89ème bataillon des services où il démontre de grandes capacités d’analyse et de synthèse. Il profite de cette période pour préparer et réussir le concours des officiers techniciens. Promu adjudant le 1er juillet 1974, il accède à l’épaulette le 1er juillet 1976.

La même année, il rejoint les forces françaises en Allemagne, à Landau puis Wittlich. Il est promu lieutenant le 1er juillet 1977.

Le 1er juillet 1982, avec le grade de capitaine, il commande une compagnie au 153ème régiment d’infanterie à Mutzig  (Bas-Rhin). Se succéderont par la suite des postes en état-major en 1986 à Metz (Moselle), le grade de chef de bataillon le 1er juillet 1990, puis en 1993 Baden-Baden (Allemagne). Durant ces affectations il effectue de nombreux séjours en secteur français de Berlin (1982, 1985).

Le 1er avril 1996, il est promu au grade de lieutenant-colonel. En 1997, il est désigné pour effectuer un séjour en Bosnie Herzégovine, à Mostar, en qualité de coordonnateur interarmées des transits, mouvements et transports.

Admis à faire valoir ses droits à pension de retraite à compter du 1er septembre 1999, il continue à servir dans la réserve opérationnelle à la région terre nord-ouest. Il sera promu au grade de colonel et décoré officier dans l’Ordre National du Mérite en 2011.

Sa carrière militaire se conjugue avec celle de sportif accompli, tant dans les disciplines individuelles que collectives, plus particulièrement l’athlétisme et le handball, sa passion.

La retraite venue, il s’est pleinement investi dans la vie associative, que ce soit le sport, le monde combattant, le devoir de mémoire et la promotion des valeurs de la défense nationale.

A la ligue de handball de Normandie, au sein de la commission d’arbitrage, il est apprécié pour sa pédagogie dans la formation et le suivi des arbitres.

Membre de nombreuses associations patriotiques dont les anciens combattants et l’Ordre National du Mérite, il intègre la réserve citoyenne gendarmerie. Il y partage son expérience acquise dans tous les domaines d’activité.

En 2001, il assume la présidence du groupement Normandie de l’ANOCR. Membre du conseil d’administration de l’ANOCR, il préside la commission mémoire dans laquelle il partage ses idéaux sur le mémoriel.

Durant ces 16 années de présidence, le groupement connait sous son impulsion une croissance et une dynamique unanimement reconnues.

Toujours présent, multipliant réunions et déplacements, son investissement a été sans limites. Déterminé, d’un esprit social bien ancré, il a toujours été proche de ceux qui ont connu des moments douloureux ; que ce soient la maladie, le handicap ou la disparition d’un être cher.

Aujourd’hui, c’est nous qui sommes dans la peine et nous prenons conscience du vide que ta disparition va créer. Les prochaines réunions de travail ne seront plus les mêmes, habitués que nous étions à ta rigueur, à ton exigence, mais aussi à ton amitié profonde, sincère et indéfectible.

En ce moment difficile où la famille Simonnet est particulièrement éprouvée, nos pensées vont vers Jocelyne, son épouse, ses enfants et ses petites-filles qui faisaient sa fierté.

Au nom de tous ceux qui l’ont connu,  nous vous renouvelons l’expression de nos sincères condoléances. Partageant votre peine, nous vous assurons de notre soutien amical et chaleureux.

Jacky, saches que ton souvenir restera à jamais gravé dans nos mémoires, je t’adresse un ultime adieu.

 Repose en paix 

Lieutenant-colonel Jean Margueret, Ranville le 10 avril 2017.

 1 Obsèques Col Simonnet Ranville 10.04.2017A     

 5 Obsèques Col Simonnet Ranville 10.04.2017A 12 Obsèques Col Simonnet Ranville 10.04.2017A 

 13 Obsèques Col Simonnet Ranville 10.04.2017A 

 16 Obsèques Col Simonnet Ranville 10.04.2017A  

14 Obsèques Col Simonnet Ranville 10.04.2017A

 

 Photos de la cérémonie des obsèques  avec l'autorisation de Mme Colette Marin-Catherine.

 

 

 

 

 

Zenith

Zenith

Un spectacle à voir surement : FICHE SPECTACLE

Cependant, compte tenu de la courte période qui nous sépare de cette date compte tenu du grand nombre de places déjà retenues et des prix pratiqués,

notre groupement n'a pu réserver des places pour la séance du samedi 3 février 15 heures. 

Pour ceux que cela intéresse, veuillez vous adresser directement aux organisateurs avec deux possibilités : 50€ ou 39€.

faites nous savoir si vous penser assister à cette séance car nous pourrions nous retrouver après la séance dans un endroit à fixer en fonction du nombre  de participants.

Bien cordialement

Lt-col Olivier FLAMBARD

Président

Aller au haut